Entretien avec Olivier Bialais, L’institut franco-chinois de Lyon

De Histoire de Chine
Révision datée du 4 février 2024 à 11:34 par Thierry (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

À l’automne 1921 eut lieu la première rentrée de l’Institut franco-chinois de Lyon. 127 étudiants chinois, sélectionnés après un sévère concours organisé à Pékin, Shanghai et surtout Canton débarquent à Marseille. Ils arrivent à Lyon le 25 septembre 1921 pour s’installer dans le fort Saint Irénée, propriété du ministère des armées françaises, que les Lyonnais appelleront alors le fort des Chinois.

L’institut franco-chinois ouvrira ses portes dans un contexte de tensions très fortes, au regard des heurts qui opposeront les étudiants ouvriers du mouvement Travail-Études présents en France et l’organisation sino-française de l’Institut franco-chinois de Lyon.

De 1921 à 1946, 473 étudiants destinés à devenir l’élite de la nouvelle Chine seront recrutés et formés dans les universités et grandes écoles lyonnaises.

Olivier Bialais est diplômé d’une maîtrise de littérature chinoise de l’Institut national des langues et civilisation orientales (Inalco) et d’un master en lettres chinoises de Bordeaux 3. Il a résidé plus de six ans à Taïwan, dont deux passés comme assistant de recherche au département de littérature et de philosophie de l’Academia Sinica. Il a ensuite passé plusieurs années en Corée du Sud, notamment comme professeur de français au Korean Defense Language Institute. Revenu en France, il est aujourd’hui bibliothécaire au fonds chinois de la bibliothèque municipale de Lyon.

Retrouvez l'enregistrement audio de notre entretien avec Olivier Bialais ci-dessous :

Podcast "Histoire de Chine" : Olivier Bialais, L’institut franco-chinois de Lyon


ou sur votre plate-forme de podcast préférée via ce lien ou en utilisant le QR Code ci-dessous :